Publié par : Dominique Dupont | 31 mars 2010

Taverne Chez Phil…à la bonne place, au bon moment.

Je partage ici un billet écrit par mon copain Mathieu
La perte d’un symbole de notre quartier et de notre jeunesse aussi…merci pour ce récit

17h00…

Besoin de margarine pour les patates pillées et je dois passer chez Brunet pour une lettre ou un colis reçu. ‘’Pas de colis ou de lettre, reviens demain, je ne reçois plus rien moi après 5h’’ me répond la préposée.

En revenant sur mes pas pour le IGA, je m’arrête devant ce que nous tous connaissons sous le nom de LA TAVERNE CHEZ PHIL. Aucune lumière à l’intérieur mais en me penchant un peu plus, j’y vois 4 gars (dont le proprio) assis en demi-cercle devant l’entrée, excellente raison pour demander ce qui advenait de la place.

‘’ J’peux-tu t’aider mon homme? Parce que c’est fermé comme tu peux voir…’’

Celui qui me dit ça. C’est Gilles, le proprio.

‘’Non ça va. En fait, je passais devant et je voulais savoir ce qui se passait avec la place parce que on est une gang qui venait ici voir les games et puis on a appris la nouvelle mais sans rien savoir.

–          Ton nom c’est quoi?

–          Mathieu.

–          Good. Assied-toi, j’vas te compter ça…

–          Pas vraiment le temps, ma blonde m’attend pour de la margarine pis…

C’est la que j’me fais couper par le gars à ma droite.

–          Mais là toé Gilles, tu me le dis pas si tu veux mais… une fois toute vendu il te reste combien dans tes poches?

–          Rien mon chum, répond Gilles. C’est justement la raison pourquoi ça fait 1 an et demi que je cherche un acheteur. (Il se retourne pour me parler). J’suis pu de taille. Y’a trop de joueurs pis j’suis plus dans la game pentoute. Pour continuer à vivre ici, fallait que je fasse un chiffre de 1000.00$ par jour pis j’suis loin de ça. La clientèle de jour ne se renouvelle pas, ils meurent. Les jeunes qui viennent le soir eux la plupart ‘startent’ la soirée à la maison pis ils passent ici 15-20 minutes « caller » un pot à 5.00$ pour aller en flamber 200.00$ en ville. Tandis qu’ici, ta soirée aurait coûté gros top 25.00 $, 3 pots à 5.00$ pis 1 pizza à 6$, cuite pis servie en plus !

Le gars à ma gauche :

–          Ah ouin ta face me dit de quoi, tu venais avec du monde pour voir la game ! (À ce moment-là, je me suis dit à moi-même, bin oui…au nombre de gars qui viennent voir la game tu te rapelles de moi. Et c’est la que la gueule m’est litéralement tombée). T’arrivais avec une fille souvent (Doum bien-sûr) pis Martin te « startais une pizz » ! (Il était ‘chaud’ mais finalement pas fou parce que en effet, c’était bien moi !)

–          J’suis content d’entendre ça, donnes-y une bière, lui a lancé Gilles. Prends-en au moins une mon homme !

–          Pas le choix, ai-je répondu en la débouchant.

–          Comme je disais, en passant pour te répondre c’est supposé être un bureau de psychologues qui s’en vient ici, ça fait 1 an et demi que je voulais vendre mais personne ne voulait me donner le prix que je voulais. Le monde venait me voir pis me donnait 300-350 000.00$, moi j’allais pas en-bas de 400 000.00$. Finalement, j’ai fini par vendre mais pas tout à fait au prix que je voulais. En attendant j’ai essayé bin des affaires pour que ça marche, j’ai changé le nom de la place une couple de fois pis j’ai mis une belle pancarte dehors avec une patinoire, pour faire savoir que y’avait du hockey icitte !

Pendant que ma Molson Dry  descendait, j’écoutais les gars parler. Ils ont perdus de quoi de gros et ça se sent, surtout pour celui assis à gauche de Gilles, qui n’a pas parlé beaucoup encore depuis mon arrivée à part pour pousser quelques ‘’C’est vrai !’’ de temps en temps. C’est à ce moment-là qu’il a dit cette phrase-là.

–          Moi là, ça fait 30 ans que je viens icitte. J’ai commencé je venais avec mon père. Après ça, j’ai continué de venir avant mes shifts de taxi ou après, des fois les deux.

–          C’est vrai ça, dit Gilles, moi ça fait 12 ans que je le connais pis c’est à cause de son taxi. C’est le fun de savoir que des jeunes comme toi aimaient ça icitte !

–          On avait même pensé faire une dernière grosse soirée, que je lui ai répondu, mais là, yé trop tard ça l’air!

–          Ça aurait été le fun voir le monde comme vous autres. Merci d’y avoir pensé mon homme mais tout ça a été vraiment vite. J’ai vendu pis pas longtemps après on commençait à ramasser le stock.

Mon cellulaire sonne, c’est Doum qui me demande quand est-ce que j’arrive avec la margarine. Après tout, c’est vrai que ça fait une demie-heure que je suis parti ! Je calle ce qui est ma dernière gorgée de ma dernière bière Chez Phil (mais ça, je ne l’ai réalisé que dans mon auto.)

–          J’dois y aller moi les gars (ça a sorti tout seul, les gars, comme si je les connaissais depuis 20 ans) les patates attendent la margarine ! Merci Gilles pour les belles années, lui dis-je en lui serrant la main, pis merci pour la bière.

–          Y’a rien la mon homme, merci à toi d’être venu pis la bière c’est pas moi c’est lui, me dit le proprio en me pointant le gars à ma gauche.

Je serre la main des 3 autres fidèles et me dirige dans ma voiture. Je me repasse le moment dans ma tête en me disant que j’allais écrire ce texte-là mais aussi tout conter à ma blonde et lui faire comprendre l’importance du moment que je venais de vivre.

Je vous jure sur n’importe quoi (la tête à Doum, celle de mes parents ou grands-parents), tout ce que j’ai écrit ici, c’est vraiment ce qui s’est dit et produit, à quelques mots prêts. Ce moment-là est maintenant gravé dans ma mémoire et je voulais vous le faire vivre à vous aussi. J’espère que vous aussi vous serez touchés par cette histoire où j’étais vraiment à la bonne place, au bon moment.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :